faire de l'ortie séchée

Comment préparer l’ortie séchée pour profiter de ses bienfaits?

Bienvenue dans ce nouveau podcast du blog Soigne ton assiette. Je suis Virginie et dans ce nouvel épisode, nous allons voir comment préparer de l’ortie séchée pour profiter de ses bienfaits tout au long de l’année.

Sortie de l’hiver, les organismes sont en partie affaiblis par les diverses infections auxquelles ils ont dû faire face.

Or, Les infections à répétitions sont gourmandes en vitamine C et en fer. Et ce terrain inflammatoire se poursuit pour beaucoup durant le printemps à cause notamment des allergies saisonnières ou de la météo variable…

Bref, un certain nombre d’entre nous peuvent se retrouver aux beaux jours fatigués et peut être même anémiés.

Il se trouve que la nature est bien faite et que c’est justement au printemps que la végétation repart pour les bonnes, comme pour les mauvaises herbes.

Parmi les mauvaises herbes, ma préférée, c’est l’ortie.

Euh tu es sûre Virginie? Ta préférée? Vraiment?

Oui c’est bien ma préférée… A condition, d’être équipée de gants, entre plutôt épais…Car oui c’est urticant!

Les bienfaits de l’ortie séchée et de l’ortie fraîche

Derrière sa peau de hérisson, l’ortie possède de nombreux bienfaits pour la santé. L’ortie est une super plante !

  • Pour commencer l’ortie est très riche en fer (environ 41mg pour 100g de feuilles sèches), elle sera une bonne alliée en cas de carence et d’anémie, en complément d’autres aliments! Si vous ne l’avez pas encore lu je vous invite en complément à lire Anémie : comment augmenter naturellement ses apports en fer ?…. Je vous y donne la liste des aliments les plus riches en fer et comment les prendre pour en tirer un maximum de bénéfices
  • Mais l’ortie est également riche en silice. Vous vous dites peut être oui et alors?

Vous ne le savez peut être pas mais la silice organique est un oligoélément reminéralisant. Très utile en cas de perte de cheveux ou d’ongle mou car elle stimule la production de kératine. Elle participe ainsi à la structuration des tissus et s’est avérée être intéressante dans les affections osseuses et articulaires comme l’arthrose. Elle est aussi utilisée pour traiter les terrains ORL sensibles, en renforçant le système immunitaire. Si vous souhaitez renforcer votre système immunitaire grâce à votre alimentation, je vous invite à lire cet article.

Comment consommer l’ortie ?

Alors bien sur, je ne vous dis pas de manger l’ortie telle quelle, juste cueillie …Je ne m’y amuserai pas…

En revanche, elle peut être consommée de plusieurs façons différentes:

  • cru oui oui en pesto par exemple avec des noix de cajou, un peu d’ail, de citron et de l’huile d’olive. Ou pourquoi pas un jus…Un bon jus d’ortie bien vert adouci avec une pomme et un filet de citron pour favoriser l’assimilation du fer.
  • en infusion que ce soit l’ortie fraîche ou séchée
  • en soupe
  • et en condiment.

En condiment? C’est à dire?

Dans ce cas-là, il vous faut de l’ortie séchée. C’est bien beau, mais on va en faire quoi ? Le goût de l’ortie séchée est très neutre. Ainsi, une fois broyée, vous pourrez sans aucun problème, en saupoudrer tous vos plats, que ce soit des salades, du riz, de la soupe, des crudités !

Comment préparer de l’ortie séchée?

Le meilleur moment, c’est au printemps. Chez nous, partir à la cueillette de l’ortie, c’est l’occasion de faire une petite promenade.

Cueillir des feuilles d’orties

cueillir des feuilles d'orties

Oui  mais, pas n’importe où…On évite les abords des champs et des vignes à cause des pesticides et les abords des routes à cause des métaux lourds. L’idéal est d’aller e

n forêt, c’est comme ça que l’on évite le plus les polluants et que l’on trouve l’ortie la plus riche en minéraux. Et oui, la teneur en minéraux des plantes dépend directement de la santé des sols.

Munissez-vous de gants épais (de vaisselle ou de jardinage), d’un grand panier (en osier par exemple) et de ciseaux ou de sécateurs. Gardez à l’esprit que l’on préférera les feuilles aux tiges lors de votre cueillette. Évitez de les prendre à pleine main sans protection ouïe!

 

piqûres d'orties

Et si malgré toutes ces précautions,  vous vous piquez pendant la cueillette, madame nature a encore tout prévu…Recherchez un feuille de plantain autour de vous (oui je vous mets la photo dans l’article pour ceux qui ne connaissent pas) et froissez là avant de l’appliquer sur votre piqûre. Effet garanti  votre cueillette ne virera pas au cauchemar c’est promis ! Vous pouvez donc il y allait avec les enfants!

Comment faire sécher des feuilles d’orties ?

De retour chez vous, (toujours avec les gants),

  • étalez-les sur des linges propres par exemple dans des cagettes. J’évite le papier journal à cause des encres d’imprimerie et de leurs teneurs en métaux lourds, en MOSH et MOAH.
  • Empilez vos cagettes dans un endroit sec et suffisamment ventilé, à l’abri de la lumière et de trop de poussière.
  • Veillez à mettre une cagette vide sous les autres pour permettre à l’air de bien circuler aussi en dessous.

Si j’étais vous, j’éviterais de suspendre les tiges comme on peut le faire pour d’autres plantes comme le laurier. Déjà, parce que la feuille de l’ortie sèche est beaucoup plus friable, et ensuite pour éviter de vous y piquer en passant à proximité.

Quand, elles seront sèches, elles seront facilement friables et plus urticantes.

Surtout, je ne les fais pas sécher au four car le fait de chauffer les plantes, altère leurs propriétés.

Une fois, que les branches sont sèches, je sépare les feuilles des tiges. C’est très facile car les feuilles sont très friables comme je vous disais tout à l’heure !

Et puis, s’il y a quelques tiges ce n’est pas un souci. Vous pourrez toujours les enlever une fois broyées.

Comment conserver les feuilles d’orties séchées ?

Pour les broyer, plusieurs solutions :

  • dans les règles de l’art : avec un mortier comme celui pour faire l’aïoli par exemple ! C’est l’idéal car on n’échauffe pas la plante.
  • vous pouvez aussi les mettre dans un moulin à poivre de table par exemple,notamment, si vous n’en avez pas beaucoup, et que vous voulez juste essayer avant de vous lancer dans de plus grandes quantités.
  • Et sinon, au petit mixeur que l’on utilise pour l’ail et le persil ! C’est comme ça que je fais pour broyer mes orties séchées…Car en fait, j’en fais une bonne fois pour toute. C’est-à-dire que je fais des pots pour en avoir assez, jusqu’à l’année suivante. Vous pouvez pour cela utiliser aussi un moulin électrique à café. Dans tous les cas, je mixe très brièvement pour limiter l’échauffement et préserver les bienfaits de l’ortie séchée.
  • Ensuite je remplis des bocaux en verre de préférence, qui se ferment avec un couvercle et je les stocke dans un placard à l’abri de la lumière. (des pots à confiture feront très bien l’affaire)

ortie séchée broyée

Il ne vous reste plus qu’à en mettre un petit pot avec votre sel et votre poivre à table pour penser à en mettre quelques pincées dans vos assiettes au quotidien. L’intérêt en le prenant comme ceci, et que l’on ne s’en préoccupe plus, pas besoin d’y penser fréquemment pour se faire une infusion ou une soupe. On profite des nutriments au quotidien. Personnellement, je trouve ça super pratique car ce n’est pas du tout contraignant et mes cheveux adorent…

A savoir : l’ortie séchée comme l’ortie fraîche, se font aussi très bien en infusion. Vous pourrez donc utiliser également votre poudre d’ortie séchée avec une boule à thé.

Précautions à prendre avec l’ortie séchée :

Attention ! N’en parlez pas trop autour de vous au risque de passer pour des extra-terrestres…

Voici une petite anecdote qui remonte à l’année passée…

A l’école, la maîtresse de Loïs demande aux enfants de citer des végétaux qui se mangent…En Ce1, la réponse attendue était salade, légumes, fruits. Et bien ma Loïs, elle répond le plus naturellement du monde, l’ortie…La maîtresse étonnée, demande à Loïs si elle mange réellement de l’ortie en lui rappelant que c’est urticant, quand même et que ça lui semble compliqué d’en manger. Loïs ne se démonte pas et lui explique que j’ai fait plusieurs fois de la soupe d’ortie et qu’elle est très très verte comme l’ortie. Et elle ajoute qu’elle mange presque tous les jours parce qu’on en met en poudre dans l’assiette et elle, elle aime en mettre!

En rentrant le soir, Loïs m’explique tout ça et me dit :

« Maman, est ce que je peux faire un petit pot d’ortie séchée pour en donner à ma maîtresse pour qu’elle goûte elle ne connaissait pas…et puis comme ça mes copains pourront goûter si ils veulent…

Bien-sur ma puce, mais tu sais peut être que la prochaine fois, tu pourrais juste répondre « la salade » à la question que vous a posé maîtresse… » (La maman qui assume moins bien que sa fille de 7 ans !)

Il fallait s’y attendre…La fois suivante à l’école, la maîtresse m’a fait signe… Un peu mal à l’aise j’ai donc du confirmer que oui, on mangeait de l’ortie, et j’ai cherché à me justifier en lui expliquant les bienfaits de l’ortie pour la santé…

Heureusement, cette maîtresse étant d’un esprit très ouvert, elle est revenue me dire en fin d’année scolaire, qu’en fait, sa belle-sœur aussi en mettait dans ses plats mais qu’elle ne le savait pas avant de lui avoir parlé de l’ortie de Loïs! Je pense qu’elle avait deviné mon malaise la fois précédente…En tout cas,  grâce à cette histoire, elle avait découvert les bienfaits de l’ortie, et en mettait, elle aussi, dans sa salade maintenant !

Vous savez désormais comment préparer de l’ortie séchée pour en avoir à table. Si vous n’avez pas le temps ou l’envie de faire vous même, on en trouve en herboristerie par exemple ou en pharmacie et même sur internet, dans ce cas choisissez de préférence un fabricant bio et une origine France comme pour ce produit.

Est-ce que vous aviez déjà mangé de l’ortie ?

Allez-vous partager cet article autour de vous?

Si ce podcast vous a plu, laissez-moi un commentaire sur le blog et mettez un maximum d’étoiles sur I tunes…. 😉

Sources: passeportsanté
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    166
    Partages
  • 166
  •  
  •  
  •  

4 commentaires sur “Comment préparer l’ortie séchée pour profiter de ses bienfaits?”

    1. pour être certain, mieux vaut se les cueillir 😉
      ensuite personnellement, j’ai confiance en mon herboriste et je lui demande cueillette France et avec label BIO si possible et des précisions sur le mode de séchage… Mais bon, il faut avoir confiance 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.