faire de l'ortie séchée

Comment préparer l’ortie séchée pour profiter de ses bienfaits?

Et si je vous emmenais avec moi en balade, faire de la cueillette?  Je vous propose de vous aujourd’hui comment préparer de l’ortie séchée pour profiter de ses bienfaits tout au long de l’année.

Sortie de l’hiver, les organismes sont en partie affaiblis par les diverses infections auxquelles ils ont dû faire face.

Or, Les infections à répétitions sont gourmandes en vitamine C et en fer. Et ce terrain inflammatoire se poursuit pour beaucoup durant le printemps à cause notamment des allergies saisonnières ou de la météo variable…

Bref, un certain nombre d’entre nous peuvent se retrouver aux beaux jours fatigués et peut être même anémiés.

Il se trouve que la nature est bien faite et que c’est justement au printemps que la végétation repart pour les bonnes, comme pour les mauvaises herbes.

Parmi les mauvaises herbes, ma préférée, c’est l’ortie.

Euh tu es sûre Virginie? Ta préférée? Vraiment?

Oui c’est bien ma préférée… A condition, d’être équipée de gants, plutôt épais…Car oui c’est urticant!

Les bienfaits de l’ortie séchée et de l’ortie fraîche

Derrière sa peau de hérisson, l’ortie possède de nombreux bienfaits pour la santé. L’ortie est une super plante !

  • Pour commencer l’ortie est très riche en fer (environ 41mg pour 100g de feuilles sèches), elle sera une bonne alliée en cas de carence et d’anémie, en complément d’autres aliments! Si vous ne l’avez pas encore lu je vous invite en complément à lire Anémie : comment augmenter naturellement ses apports en fer ?…. Je vous y donne la liste des aliments les plus riches en fer et comment les prendre pour en tirer un maximum de bénéfices
  • Mais l’ortie est également riche en silice. Vous vous dites peut être oui et alors?

Vous ne le savez peut être pas mais la silice organique est un oligoélément reminéralisant. Très utile en cas de perte de cheveux ou d’ongle mou car elle stimule la production de kératine. Elle participe ainsi à la structuration des tissus et s’est avérée être intéressante dans les affections osseuses et articulaires comme l’arthrose. Elle est aussi utilisée pour traiter les terrains ORL sensibles, en renforçant le système immunitaire. Si vous souhaitez renforcer votre système immunitaire grâce à votre alimentation, je vous invite à lire cet article.

Comment consommer l’ortie ?

Alors bien sur, je ne vous dis pas de manger l’ortie telle quelle, juste cueillie …Je ne m’y amuserai pas…

En revanche, elle peut être consommée de plusieurs façons différentes:

  • cru oui oui en pesto par exemple avec des noix de cajou, un peu d’ail, de citron et de l’huile d’olive. Ou pourquoi pas un jus…Un bon jus d’ortie bien vert adouci avec une pomme et un filet de citron pour favoriser l’assimilation du fer.
  • en infusion que ce soit l’ortie fraîche ou séchée et là, je vous ai trouvé l’excellente vidéo de la Belle Wivine qui est herboriste ;)…
    YouTube

    En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
    En savoir plus

    Charger la vidéo

  • en soupe
  • et en condiment.

En condiment? C’est à dire?

Dans ce cas-là, il vous faut de l’ortie séchée. C’est bien beau, mais on va en faire quoi ? Le goût de l’ortie séchée est très neutre. Ainsi, une fois broyée, vous pourrez sans aucun problème, en saupoudrer tous vos plats, que ce soit des salades, du riz, de la soupe, des crudités !

Comment préparer de l’ortie séchée?

Le meilleur moment, c’est au printemps. Chez nous, partir à la cueillette de l’ortie, c’est l’occasion de faire une petite promenade.

Cueillir des feuilles d’orties

Epinglez moi sur Pinterest en cliquant ici!Oui  mais, pas n’importe où…On évite les abords des champs et des vignes à cause des pesticides et les abords des routes à cause des métaux lourds. L’idéal est d’aller e

n forêt, c’est comme ça que l’on évite le plus les polluants et que l’on trouve l’ortie la plus riche en minéraux. Et oui, la teneur en minéraux des plantes dépend directement de la santé des sols.

Munissez-vous de gants épais (de vaisselle ou de jardinage), d’un grand panier (en osier par exemple) et de ciseaux ou de sécateurs. Gardez à l’esprit que l’on préférera les feuilles aux tiges lors de votre cueillette. Évitez de les prendre à pleine main sans protection ouïe!

 

piqûres d'orties

Et si malgré toutes ces précautions,  vous vous piquez pendant la cueillette, madame nature a encore tout prévu…Recherchez un feuille de plantain autour de vous (oui je vous mets la photo dans l’article pour ceux qui ne connaissent pas) et froissez là avant de l’appliquer sur votre piqûre. Effet garanti  votre cueillette ne virera pas au cauchemar c’est promis ! Vous pouvez donc il y allait avec les enfants!

Comment faire sécher des feuilles d’orties ?

De retour chez vous, (toujours avec les gants),

  • étalez-les sur des linges propres par exemple dans des cagettes. J’évite le papier journal à cause des encres d’imprimerie et de leurs teneurs en métaux lourds, en MOSH et MOAH.
  • Empilez vos cagettes dans un endroit sec et suffisamment ventilé, à l’abri de la lumière et de trop de poussière.
  • Veillez à mettre une cagette vide sous les autres pour permettre à l’air de bien circuler aussi en dessous.

Si j’étais vous, j’éviterais de suspendre les tiges comme on peut le faire pour d’autres plantes comme le laurier. Déjà, parce que la feuille de l’ortie sèche est beaucoup plus friable, et ensuite pour éviter de vous y piquer en passant à proximité.

Quand, elles seront sèches, elles seront facilement friables et plus urticantes.

Surtout, je ne les fais pas sécher au four car le fait de chauffer les plantes, altère leurs propriétés.

Une fois, que les branches sont sèches, je sépare les feuilles des tiges. C’est très facile car les feuilles sont très friables comme je vous disais tout à l’heure !

Et puis, s’il y a quelques tiges ce n’est pas un souci. Vous pourrez toujours les enlever une fois broyées.

Comment conserver les feuilles d’orties séchées ?

Pour les broyer, plusieurs solutions :

  • dans les règles de l’art : avec un mortier comme celui pour faire l’aïoli par exemple ! C’est l’idéal car on n’échauffe pas la plante.
  • vous pouvez aussi les mettre dans un moulin à poivre de table par exemple,notamment, si vous n’en avez pas beaucoup, et que vous voulez juste essayer avant de vous lancer dans de plus grandes quantités.
  • Et sinon, au petit mixeur que l’on utilise pour l’ail et le persil ! C’est comme ça que je fais pour broyer mes orties séchées…Car en fait, j’en fais une bonne fois pour toute. C’est-à-dire que je fais des pots pour en avoir assez, jusqu’à l’année suivante. Vous pouvez pour cela utiliser aussi un moulin électrique à café. Dans tous les cas, je mixe très brièvement pour limiter l’échauffement et préserver les bienfaits de l’ortie séchée.
  • Ensuite je remplis des bocaux en verre de préférence, qui se ferment avec un couvercle et je les stocke dans un placard à l’abri de la lumière. (des pots à confiture feront très bien l’affaire)

ortie séchée broyée

Il ne vous reste plus qu’à en mettre un petit pot avec votre sel et votre poivre à table pour penser à en mettre quelques pincées dans vos assiettes au quotidien. L’intérêt en le prenant comme ceci, et que l’on ne s’en préoccupe plus, pas besoin d’y penser fréquemment pour se faire une infusion ou une soupe. On profite des nutriments au quotidien. Personnellement, je trouve ça super pratique car ce n’est pas du tout contraignant et mes cheveux adorent…

A savoir : l’ortie séchée comme l’ortie fraîche, se font aussi très bien en infusion. Vous pourrez donc utiliser également votre poudre d’ortie séchée avec une boule à thé.

Précautions à prendre avec l’ortie séchée :

Attention ! N’en parlez pas trop autour de vous au risque de passer pour des extra-terrestres…

Voici une petite anecdote qui remonte à l’année passée…

A l’école, la maîtresse de Loïs demande aux enfants de citer des végétaux qui se mangent…En Ce1, la réponse attendue était salade, légumes, fruits. Et bien ma Loïs, elle répond le plus naturellement du monde, l’ortie…La maîtresse étonnée, demande à Loïs si elle mange réellement de l’ortie en lui rappelant que c’est urticant, quand même et que ça lui semble compliqué d’en manger. Loïs ne se démonte pas et lui explique que j’ai fait plusieurs fois de la soupe d’ortie et qu’elle est très très verte comme l’ortie. Et elle ajoute qu’elle mange presque tous les jours parce qu’on en met en poudre dans l’assiette et elle, elle aime en mettre!

En rentrant le soir, Loïs m’explique tout ça et me dit :

« Maman, est ce que je peux faire un petit pot d’ortie séchée pour en donner à ma maîtresse pour qu’elle goûte elle ne connaissait pas…et puis comme ça mes copains pourront goûter si ils veulent…

Bien-sur ma puce, mais tu sais peut être que la prochaine fois, tu pourrais juste répondre « la salade » à la question que vous a posé maîtresse… » (La maman qui assume moins bien que sa fille de 7 ans !)

Il fallait s’y attendre…La fois suivante à l’école, la maîtresse m’a fait signe… Un peu mal à l’aise j’ai donc du confirmer que oui, on mangeait de l’ortie, et j’ai cherché à me justifier en lui expliquant les bienfaits de l’ortie pour la santé…

Heureusement, cette maîtresse étant d’un esprit très ouvert, elle est revenue me dire en fin d’année scolaire, qu’en fait, sa belle-sœur aussi en mettait dans ses plats mais qu’elle ne le savait pas avant de lui avoir parlé de l’ortie de Loïs! Je pense qu’elle avait deviné mon malaise la fois précédente…En tout cas,  grâce à cette histoire, elle avait découvert les bienfaits de l’ortie, et en mettait, elle aussi, dans sa salade maintenant !

Vous savez désormais comment préparer de l’ortie séchée pour en avoir à table. Si vous n’avez pas le temps ou l’envie de faire vous même, on en trouve en herboristerie  comme chez la belle Wivine ou en pharmacie et même sur internet, dans ce cas choisissez de préférence un fabricant bio et une origine France comme pour ce produit.

ORTIE PIQUANTE feuilles BIO (Tisane en vrac)
environ 7,20€ /100g

Est-ce que vous aviez déjà mangé de l’ortie ?

Est ce que vous mangez sans gluten et sans produits laitiers?

Si c’est le cas, pensez à télécharger mon ebook de 10 recettes saines simples et rapides, pour y saupoudrer votre ortie séché ;). 

Allez-vous partager cet article autour de vous?

recette ortie séchée
Epinglez moi sur Pinterest en cliquant ici!

Si ce podcast vous a plu, laissez-moi un commentaire sur le blog et mettez un maximum d’étoiles sur I tunes…. 😉

Sources: passeportsanté
 
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1.3K
  •  
    1.3K
    Partages
  •  
    1.6K
    Partages
  • 322
  •  
  •  
  • 1.3K

26 commentaires sur “Comment préparer l’ortie séchée pour profiter de ses bienfaits?”

    1. pour être certain, mieux vaut se les cueillir 😉
      ensuite personnellement, j’ai confiance en mon herboriste et je lui demande cueillette France et avec label BIO si possible et des précisions sur le mode de séchage… Mais bon, il faut avoir confiance 🙂

  1. hello! Je consomme également l’ortie en infusion le matin. Et je mange les feuilles après elles sont si douces. Super intéressant de pouvoir les sécher et consommer toute l’année

  2. Coucou Virginie !
    je tombe sur ta page car elle est très bien placée sur google (2ème page ;-))

    2 petites questions :
    – tu ne passes pas d’eau fraiche sur les orties avant de les faire sécher?
    – et donc, une fois séchées, les orties ça ne pique plus?? (parce que tu dis de ne pas les suspendre pour ne pas se piquer, alors le piquant il disparait quand???)

    Merci d’avance!

    Marie

    1. Coucou Marie,
      même en position zéro selon la précision de ta requête 😉

      *oui tu peux les passer à l’eau fraîche si tu veux avant de les faire sécher, mais il faut les suspendre le temps que l’eau sèche…
      *une fois, les feuilles séchées et cassantes, ça pique beaucoup moins mais ça perd tout coté urticant au passage dans le mixeur :)…

      à bientôt

      1. Bonsoir. Je me pose la même question mais c’est un peu tard puisque mes orties sont déjà sèches … Je ne les ai pas nettoyées avant (eau + vinaigre par exemple…) Et je me demande si c’est pas risqué du coup de les consommer… Je pense notamment à la maladie du rat qui aurait qui uriner dessus …

  3. Bonjour !
    Merci beaucoup pour cet article très complet. Je surf depuis un moment pour rechercher des plantes sauvages consommables. Ayant un grand terrain à la campagne j’ai beaucoup de plantes dont j’ignore quelle ont de tels bienfaits comme l’ortie. J’en ai en pagaille et je vais essayer d’en faire quelques pots.

    Merci beaucoup ! Ton article m’a donner envie d’essayer dès demain 🙂

    1. Bonjour Capucine
      et oui séchées, ça permet d’en saupoudrer tous les plats et comme c’est très neutre en goût ça passe très bien ;).
      Je n’utilise que les feuilles (pas les tiges) et je les mixe :).
      je n’aurai pas eu l’idée d’en donner à mes animaux mais c’est une excellente idée c’est riche en silice ça ne peut que leur faire du bien. Merci pour ce partage, je vais en donner à mon vieux matou dont les articulations commencent à être un peu raides…
      à très bientôt
      Virginie

  4. bonjour Merci de ces précisions J ‘essaye par tous les moyens de comprendre pourquoi mes cheveux sont fins et cassants malgré tout bon sur l alimentation vivante et crue….
    Aux Antilles ou je vis compliqué d’en trouver du coup je vais les faire sécher pour les conserver Par contre je cherchais surtout comment faire une infusion.. désolée de ne pas savoir ! comme je sais que la chaleur abime les plantes j’aimerais savoir comment faire pour que l ortie séchée infusée ne perde pas de sa capacité Merci ! Anne

    1. Bonjour Anne
      j’ai l’impression que ce que vous décrivez ressemble à un début de déminéralisation (je vous invite à en parler à votre médecin traitant car au delà des cheveux, il peut y avoir un impact sur votre dentition à moyen terme), ça arrive fréquemment chez certains crudivores: il semblerait que tous les organismes ne soient pas égaux (question de rate) et réagissent différemment à ce mode alimentaire. En tout cas, il y a des personnes à qui l’alimentation 100% cru ne convient pas, c’est à chacun de trouver l’équilibre qui lui convient et d’écouter son corps et son ressenti.(je ne conseille bien sûr pas les cuissons fortes mais plutôt les cuissons brèves comme celle à la vapeur douce.
      Concernant la tisane d’ortie, avec de l’ortie séchée vous pouvez infuser 3-4min, 1c à café dans 250ml d’eau (frémissante) (Conseil de La belle Wivine Herboriste cf la vidéo) à raison de 3 ou 4 tasses par jour.
      j’espère avoir répondu à votre question. Bonne continuation à bientôt

  5. Bonjour Virginie et merci pour la réponse qui répond à ma question même plus ! Oui je pense depuis plusieurs années à une déminéralisation, et je n’ai cessé d’utiliser l’eau de quinton, la spiruline, le fer, avec mon alimentation 80% cru car je prends des oeufs tous les 2 jours crus et viande mais en quantité tellement infime il est vrai peut etre pas assez et toujours cru Bref cest désespérant Je pense sincèrement que la solution est de passer par un jeune pour vider mon organisme de ses toxines Le seul truc c est que j’en suis incapable ! je suis mince et j’a toujours eu un rapport compliqué avec la nourriture avec une boulimie jeune et je suis incapable je l avoue de jeuner Meme si je n ai pas faim je dois manger aux 3 repas Peut etre pourriez vous me conseiller quelqu’un ? merci en tout cas Anne

    1. Bonjour Anne,
      L’organisme doit être préparé pour un jeune. Si j’étais à votre place (ça n’engage que moi, je me tournerai vers de la médecine fonctionnelle vers un des confrère du docteur Résimont par exemple) ou vers un thérapeute en médecine chinoise pour tenter de comprendre pourquoi je me déminéralise), je chercherai à améliorer mon état avant de démarrer un jeune. Dans tous les cas, je pense qu’il ne faut jamais se forcer à jeuner quand c’est contre intuitif comme ça semble être votre cas, surtout en ayant des antécédents de troubles alimentaires. Le risque c’est de tomber dans l’orthorexie. Votre alimentation est déjà très hypotoxique et c’est déjà super. Inutile d’aller encore plus loin si votre corps vous indique que ça ne lui convient pas (d’après moi) , on est tous différent, ce qui convient à certains ne convient pas d’autres c’est ce qui fait qu’on est unique.
      Ensuite, Je peux vous conseiller la lecture de ce livre: “et si je mettais mes intestins au repos” de Thomas UHL pour si un jour vous voulez étudier la question. C’est un spécialiste du jeune reconnu.

  6. Merci Virginie J apprécie vraiment votre réponse qui va dans le sens que je suis.
    je prends. note des informations communiquées pour les utiliser 🙂
    La déminéralisation est à creuser effectivement
    En tout cas merci pour votre site très riche et surtout votre façon de penser est juste et équitable Nous voyons tellement de choses et son contraire sur les réseaux qu’écouter une personne compétente et censée fait plaisir ! Belle continuation à vous et encore merci !

    1. Vous avez pensé à regarder du côté des anti-nutriments des fruits/légumes/végétaux que vous mangez? Certains oligoéléments/minéraux ne sont pas ou mal absorbés par l’organisme à cause de ces anti-nutriments présents dans les plantes. Et comme dit par Virginie, l’alimentation végane/crue ne convient pas à tout le monde et peut vous mettre plus en danger/mauvaise santé qu’autre chose.

      Prenez soin de vous!

  7. Bonsoir, je viens de terminer ma soupe d’ortie après vous avoir lu, je peu vous dire que c’est un vrai délice, j’y ai ajouté 2 carottes, 1 branche de céleri, et 2 pomme de terre. Prochainement j’essayerai une infusion. Un grand merci pour votre article.

  8. bonjour,

    Rincez vous les feuilles systématiquement avant le séchage ou ce n’est pas nécessaire? combien de jours faut-il approximativement pour le séchage?
    Merci

    1. Bonjour,
      Si c’est dans mon jardin je m’épargne le rinçage mais en forêt il faut savoir que l’urine de certains animaux serait potentiellement toxique (même si la probabilité et faible et que c’est rare…) donc à vous de voir 😉
      Pour le séchage, chez moi c’est très variable…ça dépend si il fait tramontane ou marin…
      Je dirai qu’il faut compter une quinzaine de jour (quand les feuilles sont cassantes c’est bon!)
      à bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.