toast de saumon fumé

Saumon sauvage ou d’élevage?

 

Une fois n’est pas coutume, mais avec les repas de fêtes qui approchent, je me suis dit qu’un petit éclairage sur le saumon pourrait vous être utile au moment de faire vos achats! Je ne parle pas ici de saumon de Norvège par rapport à de l’écossais ou de l’irlandais vous allez comprendre que ce n’est pas l’origine géographique qui est importante mais la façon de “faire” ce saumon: sauvage ou elevage?

saumon sauvage ou elevageAlors le saumon c’est riche en acide gras essentiel notamment les oméga 3 DHA, et c’est Le poisson santé par excellence dans l’esprit de beaucoup de personnes.

Oui, mais alors, pourquoi en Norvège, dans le pays où le saumon est l’emblème national, le gouvernement préconise-t-il aux habitants de limiter sa consommation à 2 fois par semaine?Who me?

Eh bien le problème ce n’est pas le saumon mais plutôt ce qu’il mange…

Vous allez me dire, le mieux c’est le saumon sauvage! En êtes vous sûrs?

Personnellement, je ne suis pas si catégorique…OUI OUI, vous avez bien compris, moi qui prône une alimentation naturelle, locale, bio, je ne suis pas catégorique pour du saumon sauvage… Pourquoi?

Eh bien pour 3 raisons:

Les inconvénients du saumon sauvage

Raison n°1:

Le saumon est un gros poisson. Il n’est donc pas au début de la chaîne alimentaire des poissons. Et ça c’est un problème, car en se nourrissant d’autres poissons qui ont eux même consommé des poissons plus petits qui auront déjà eux même mangé des poissons encore plus petits, la saumon concentre toutes les toxines, pollutions, métaux lourds ingurgités par tous les autres plus petits poissons de la chaîne alimentaire.

Concrètement cela veut dire que, quand vous mangez du saumon, vous mangez, certes des omégas 3 essentiels bons pour votre santé mais également  tout un tas de polluants néfastes pour votre corps.

Raison n°2 :

C’est mon côté écolo, qui parle, mais il faut savoir que l’exploitation des milieux naturels pour l’élevage de saumon, fait qu’aujourd’hui, les réserves de saumons sauvages ont significativement baissées…Chaque année, la reproduction en rivière est nettement en baisse.

Raison n°3:

Et pas des moindre, le saumon sauvage, il va manger là où il y a le plus de nourriture disponible facilement. Et devinez où il va pour cela?  Eh bien, rendez-vous autour des bassins d’élevages qui sont au large des côtes, et où les poissons sont nourris par l’homme.

Vous ne voyez pas où est le problème? Et bien il s’agit des conditions d’élevage de ces saumons et de leur alimentation.

Les inconvénients du saumon d’élevage

bassin d'élevage de saumon

Premier inconvénient:

Concentrés sur peu de surface en rapport à leur nombre,  ils ne peuvent pas nager correctement, cela donne des saumons très gras, aux nageoires atrophiées…Ce n’est pas uniquement mon côté écolo qui parle…D’ailleurs je n’ai pas parlé de la concentration de leur excréments jusque làSick smile

Deuxième inconvénient:

Cette concentration de poisson, nécessite des traitements antiparasitaires, antibiotiques, vaccins afin d’éviter des mortalités trop importante liée à leur concentration.

Troisième inconvénient:

Vous vous doutez bien, que compte tenu de leur concentration dans ses parcs d’élevage, ils ne sont pas nourris avec les poissons du milieu naturel…D’ailleurs, entre parenthèse, heureusement, sinon la mer du nord serait vidée de ses poissons! Quoique…Retenez ça pour quand on parlera du label rouge…

Eh bien de quoi se nourrissent- ils  alors?

Pas d’idée?

Allez, je vous donne un indice: c’est interdit dans l’alimentation des bovins, des caprins et des ovins?

Toujours pas d’idée?

C’est interdit pour l’alimentation du bétail depuis la crise de la vache folle!

OUI! OUI! On les nourrit avec des farines végétales mais aussi animales.

En réalité, on les appelle plutôt PAT pour protéines animales transformées. Ça fait moins peur Ghost! En tout cas, protéines animales transformées ou farine végétales, ils mangent des granulés qui ressemblent à des croquettes pour chats…

granulés d'alimentation saumon élevage

Alors, certes, le saumon peut être considéré comme carnivore, mais carnivore de poissons jusqu’à preuve du contraire, je n’ai jamais entendu dire que le saumon mangeait du poulet ou du porc Rolling on the floor laughing… (Quid des protéines végétales que l’on verra après).

Comment vous ne saviez pas? Et bien c’est normal, médiatiquement ça n’a pas fait de bruit quand la règlementation a ré-autorisé des protéines animales terrestres dans l’alimentation des poissons, on était en plein tapage médiatique des lasagnes au cheval…Cherchez l’erreur… (Les scandales alimentaires passent souvent à côté d’autres problèmes, si vous ne l’avez pas lu vous serez peut être intéressé par mon article sur le Bœuf dans le yaourt.)

Et puis, la question se pose de l’intérêt nutritionnel d’un point de vu micro nutrition d’un saumon nourri et élevé dans ces conditions…

Un saumon mange essentiellement d’autres poissons. De quelle qualité micro-nutritionnelle sera notre saumon qui a mangé à la place une majorité de protéines et huiles végétales (dont on y ira pas s’interroger sur l’origine et l’impact écologique de celles ci) et des protéines animales transformées d’origine terrestres?…Eye rolling smile

Certes, la Norvège a pris des mesures pour garantir une alimentation sans OGM et sans protéines animales terrestres mais pour autant….

Un petit bémol (ou pasThinking smile) à ce tableau noir, vous jugerez par vous même:

Les saumons d’élevage Label rouge:

saumon label rougeIl faut savoir que le label rouge contrairement à d’autres labels est un signe officiel de qualité. Et après lecture du cahier des charges validé par l’INAO, les saumons sous label rouge, doivent entre autre:

  • être élevés dans des conditions de densité de population plus faible afin de produire des poissons moins gras. C’est à dire qu’au lieu d’avoir 25kg de poissons/m cube, il y en aura 15kg/m cube pour le label rouge. C’est mieux pour ces pauvres poissons mais c’est surtout pour le goût. Ces poissons sont moins gras et supérieurs gustativement par rapport aux autres saumons d’élevage.
  • aucune malformation de nageoire n’est toléréeGhost
  • les manipulations génétiques ne sont pas autorisées sur les œufs (on est rassuré de le savoir!)
  • être nourris avec des aliments d’origine marine à 51% minimum et les farines animales d’origine terrestre sont interdites. Tout activateur de croissance, hormone pour stimuler l’appétit et la croissance sont interdits…C’est déjà ça…

En revanche, il faut aussi le savoir, pas de contrainte supplémentaire concernant les traitements parasitaires et antibiotiques ni aucune obligation par rapport à la concentration des excréments.

Ça parait mieux comme ça que le saumon d’élevage classique, car ici, on a du saumon qui mange des croquettes en majorité à base de poissons comme dans son milieu naturel…pas les croquettes, les poissons!

Sauf que, les farines de poissons sont faites notamment à partir d’espèces de poissons pêchées non consommées par l’homme. Donc tout le paragraphe sur les polluants, concernant le saumon sauvage, s’applique aussi ici. Tant et si bien que d’après des analyses réalisées par des associations de consommateurs, les saumons les plus pollués en PCB seraient les saumons d’élevage sous label rouge ou BIO…

Bilan: Saumon Sauvage ou d’Elevage ?  3-3 match nul, la balle au centre…

saumon sauvage ou élevageLe saumon d’élevage sous label, ou pas, est loin de faire rêver…Difficile, en sachant tout ça, de se dire qu’en en mangeant, on fait du bien à son corps en apportant des omégas 3.

Et le saumon sauvage, lui, cumule les polluants liés à l’accumulation des polluants du milieu naturel en raison de son positionnement dans la chaîne alimentaire et les polluants liés à l’élevage (antibiotiques, pesticides, alimentation aux farines animales).

Concrètement cela veut dire que, quand vous mangez du saumon, vous mangez, certes des omégas 3 essentiels bons pour votre santé mais également tout un tas de polluants différents néfastes pour votre corps.

Donc pour moi,

Le saumon sauvage ou d’élevage, c’est à consommer avec modération!

Sans oublier, que si vous le consomsardinesmez fumé, il est en plus chargé de molécules venant du fumage (benzopyrène cancérigène) pas vraiment recommandables pour votre santé… Donc pour moi, ce sera un peu de saumon mais aussi toast de sardines!

C’est important les omégas 3 notamment pour le cerveau et le système cardio vasculaire.

Un bon moyen d’assurer ses apports, c’est de manger des:

  • sardines,
  • anchois,
  • maquereaux

2 fois par semaine, en plus de:

  • l’huile de colza,
  • des noix,
  • du soja,
  • du lin
  • et des œufs selon l’alimentation des poules

(si vous avez suivi, vous l’avez compris, plus le poisson est petit, moins il est concentré en polluant…)

Euh…oui, sauf pour les PCB qui ne suivent pas les mêmes règles et pour lesquels, c’est la sardine la plus contaminée…On ne s’en sort plus!

Néanmoins, si on :

  • se limite à une consommation de poisson d’une portion de 110g, 2fois/semaine,
  • varie les différents types de poissons consommés,

On n’atteint pas les seuils maximums de précaution fixés par l’AFSSA.

Pas convaincu par le saumon sauvage ni par le saumon d’élevage ? Heureusement, il reste les huîtres pour se consoler Winking smile.

De toute façon, que ce soit en terme de poisson, ou d’alimentation en général, le mieux est de varier.

Donc alternez les poissons gras, les origines, un peu de saumon, un peu de sardines, du hareng, du maquereau. Vous limiterez ainsi votre exposition à un polluant en particulier…C’est le principe de la dilution!

Pour varier les polluants, variez les plaisirsRolling on the floor laughing!!!

Et puis les omégas 3 DHA sont essentiels pour votre santé!

Pas festives les sardines?

Vous ne connaissez pas encore ma recette?

Je vous invite à télécharger mon bonus 10 recettes faciles et rapides pour soigner son assiette.”

Faites vous plaisir en soignant votre assiette! Et si je faisais un article sur les volailles?Laughing out loud

Très bonnes fêtes de fin d’année à tous!

Ce n’est pas vous qui faites le repas, vous êtes invités. EmailEnvoyez un message subliminalDevil à votre hôte en partageant cet article Winking smile!

 

Sources: ifremer.fr/ règlement européen n°56/2013 modifiant le règlement 999/2001/ étude EAT2 2011/ étude CALIPSO/ recommandations de l’ANSES sur la consommation des poissons 2010/ FAO.org/fishery/legal/framework/nalo-norway / règlement européen  2017/962 sur l’interdiction de ethoxynine en tant qu’additif alimentaire de l’alimentation animale

Illustrations:  saumon sauvage ou elevage designed by congerdesign by pixabay.com Licence creative commons/ saumon sauvage ou élevage designed by publicdomain pictures by pixabay.com / ferme d’élevage de saumon designed by gerdmeissner by pixabay.com Licence creative commons/ granulés d’alimentation saumon d’élevage designed by pzbasnik by pixabay.com Licence creative commons/ saumon sauvage ou elevage designed by mutantmommy by pixabay.com Licence creative commons / sardines designed by monicore by pixabay.com Licence creative commons/

Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    40
    Partages
  • 40
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.